Là dans l'herbe...

Un petit parc, une journée ensoleillée et câline en vue. Quelques promeneurs au loin. Un petit matin de juillet comme elle les aime, la chaleur n'est pas encore étouffante et l'ambiance est propice aux ébats amoureux.

Vous êtes là sous les chênes, allongés dans l'herbe douce, serrés l'un contre l'autre à échanger des baisers passionnés et passionnants. Votre main se promène dans son dos, vous la plaquez un peu plus contre vous, calant votre bras au creux de ses reins, la découverte est délicieuse, elle frémit déjà sous vos doigts caressants.


Vous ressentez clairement son désir à la façon dont elle se love tout contre votre ventre bouillonnant.

La sensation est perturbante et la voilà qui fond entièrement sous vos caresses. Vous lui chuchotez à l’oreille des mots qui ne font que l'exciter davantage.

L'effet est garanti, vos mots font mouche. Votre main se pose sur sa cuisse, Emma la sent qui remonte doucement le long de sa jambe, elle en frémit. Son corps tout entier est dans l’attente de vos moindres gestes. Votre main arrive à hauteur de ses fesses et relève sa robe légère avec force et douceur mêlées. Le désir que vous avez pour cette femme ne peut passer inaperçu, elle se sent bien tout contre vous.


Emma a la tête ailleurs, entre vos mains qui la caressent et son corps qui savoure. Elle adore tous ces instants, ces doux préliminaires sans précipitations qui précèdent l'acte d'amour.

Votre main suit la rondeur de ses fesses, elle les caresse. Elle découvre qu’Emma ne porte aucun dessous. Cela semble vous perturber un instant, vous troubler également et vous exciter ça c'est certain!

Un petit côté exhibitionniste fait sans aucun doute parti d’elle ; une tendance un peu refoulée, pas exprimée, comme mise de côté. Car c'est bien elle qui se trouve là offerte aux yeux de tous, nue sous votre main agile. Elle vous aime, ce sentiment qui sévit en elle est magnifique, plein de sincérité et de sensations fortes, très fortes. Sensations qui la transportent, l'enveloppent et la laisse à votre entière merci.

Votre main s'égare entre ses fesses, longe son corps puis s'arrête quand elle découvre enfin cet endroit chaud et humide qu'est devenu son intimité. Vous lui faites déjà beaucoup d'effet, tous ses sens sont en alerte.

Votre main découvre, caresse et titille. Son petit côté coquin n'a pas l'air de vous déplaire, mais sachez tout de même qu’elle n'a de libertine que l'âme, rien de plus...quand au côté exhibitionniste, si il est réel, il est involontaire et naturel, elle n'en a pas conscience. Laissez-la donc se concentrer sur votre douce main qui vient à la rencontre de son corps, sans petite culotte en effet, mais je ne crois pas que cela vous dérange à vrai dire ?

           
Son corps ondule et se cambre, vos doigts passent et repassent sur et entre les fesses d’Emma avant de frôler son sexe déjà bien humide…Vos doigts la rendent folle. Elle constate avec malice que votre état vaut le sien !

Votre main la chavire.

Emma ne sait même plus trop où vous vous trouvez, elle est comme transportée par vos baisers et vos caresses. La tête lui tourne et le plaisir s'empare d’elle alors que vous l'avez déjà débarrassée de sa petite robe rouge à fines bretelles. Il faisait si chaud ce matin qu’elle n’a pas jugé utile de porter des sous-vêtements, qu’elle a eu raison de le faire !


Vos lèvres courent sur son corps, course effrénée vers un plaisir certain, Emma se cambre lorsque vous passez sur son ventre brûlant d'attente et de désir pour vous.

Elle vous laisse venir découvrir de votre douce langue son intimité déjà inondée de nectar, sa petite fleur s'ouvre à vous. Sous vos doigts et votre langue elle sent le désir monter en elle chaque instant un peu plus. Elle résiste autant que possible pour qu'il n'atteigne pas trop rapidement son paroxysme...

Elle aimerait que votre désir soit aussi intense que le sien, Emma vous fait lentement remonter vers elle, elle vous guide tendrement. Elle vous invite à vous allonger, là, dans cette herbe verte et tendre, il fait doux aujourd'hui, vous y serez à l'aise.


Emma se dit que vous êtes bien à l'étroit dans ce pantalon et se décide à vous en débarrasser. Ses gestes, bien qu'un peu maladroits par instant sont sûrs, il faut dire qu'il n'est pas évident de vous mettre à nu dans une telle situation. Son désir est si fort qu’elle en perd toute notion de tout!

Vous voilà à sa merci, elle vous trouve charmant nu comme ça dans l'herbe verte, votre hampe lui offre un spectacle très tentant. Si tentant qu’elle y cède et vient délicatement vous goûter, juste quelques instants. Vous semblez déçu de la sentir si vite quitter votre hampe dressée, ne vous faites pas de soucis, c'est pour mieux revenir prendre soin d'elle.

 

Emma s'installe à genoux au-dessus de vous, une jambe de chaque côté de votre corps frémissant. Son sexe inondé entre en contact direct avec le vôtre, empli de désir. Emma le sent durcir un peu plus sous ses petites lèvres.

Mais détrompez-vous, elle a d'abord envie de venir vous offrir un baiser pour mieux se faire désirer, un baiser sensuel et coquin, remplit de promesses et d'invitations aux plaisirs. Elle laisse ses lèvres découvrir votre cou, votre torse, et descendre doucement. Ses mains qui ne sont pas en reste, n'ont pas cessé de vous caresser et de vous cajoler pour mieux vous enivrer. Vous lui faites comprendre votre impatience par de petits gémissements qui se veulent "guides" mais Emma n'en fait qu'à sa tête, ses baisers glissent sur l'une de vos cuisses, remontent sur votre ventre, en font le tour et descendent sur la seconde. Cette fois ses lèvres viennent chercher un peu plus de chaleur à l'intérieur de votre cuisse en remontant tout doucement.


Emma est à présent entre vos jambes. La vue doit être plutôt tentante pour quelqu'un qui arriverait juste là derrière vous. Ses bras sont étendus au-dessus de sa tête, ils reposent sur votre torse, elle a les fesses en l'air, elle est presque offerte. Cette position est idéale pour lui permettre de vous butiner à sa guise, ses lèvres et sa main gauche rencontrent vos bourses. Votre respiration devient plus rapide, sa langue remonte le long de votre hampe prête à exploser, elle la caresse et fait monter un peu plus votre envie, votre plaisir. Emma cajole votre gland, passant et repassant autour, dessus, ses lèvres et sa bouche vous avale tout entier, délicieux supplice… Vous n'en pouvez plus.

Le plaisir monte et Emma n’a de cesse de l'entretenir à la limite de l'orgasme. Vous vous décidez à reprendre le contrôle, le plaisir doit durer encore et encore. Elle vous laisse la faire basculer tendrement dans l'herbe. Emma aime le contact de cette herbe tendre qui la fait frémir un peu plus encore, elle n'a plus qu'une seule envie, vous sentir enfin en elle et que son ventre soit plein de vous.


Vu son état d'excitation, il est normal que vous la pénétriez sans résistance aucune. Emma est à vous, offerte après toutes vos attentions, tout ce plaisir que vous lui faites partager lui plait. Elle aurait tout de même bien continué un peu à jouer avec ses lèvres et sa langue sur votre hampe désireuse.

Elle capte votre regard, observe votre visage, vos expressions ; le désir et le plaisir modifient le visage d'une personne, c'est si bon.

Vous la faites très rapidement jouir, Emma se sent comblée. Les spasmes que le plaisir imprime à son corps se calment peu à peu mais elle a toujours autant faim de vous.
Votre pause lui déplait, elle a envie de plus, envie que vous la preniez avec passion. Emma n’est plus elle-même, vous êtes bien cruel de ne pas répondre à ses attentes, votre "résistance" lui donne encore plus envie de vous...


Des idées vous viennent à l'esprit, elle aime ça et la voilà donc à quatre pattes, les reins bien cambrés  devant vous, la croupe offerte...qu'allez-vous faire d’elle ? Cet état d'errance qui l'envahit la trouble, surtout à cette heure-ci.

Emma est désireuse d'être prise sans ménagement, son petit trou qui vous est offert ne vous a pas tenté plus que ça. C’est pourtant bien en lui qu’elle aurait aimé que vous lui fassiez l’amour, bien entendue son sexe a tout autant apprécié. Sans un mot elle vous fait comprendre qu’elle désire vous avoir en elle en ne pensant plus qu’à votre plaisir à vous. Cette idée l’excite intensément alors qu’elle est toujours à quatre pattes devant vous, encore plus offerte et désireuse. Elle se redresse, se retrouve à genoux et glisse sa main dans son dos pour retrouver votre hampe qu’elle guide fermement jusqu'à ses fesses. Emme est prête à vous recevoir en elle, son nectar continue à s'écouler entre ses cuisses, elle y glisse votre hampe afin de la lubrifier puis vient coller votre gland sur son petit trou qui s'ouvre déjà doucement. Elle reprend sa position, cette fois je crois que le message est clair, mais pour en être tout à fait certaine elle vous dit d'une voix qu’elle-même ne se connaissait pas : "Prends mon cul !!" un peu cru comme parole entre les lèvres de cette femme mais le désir est tel...


Ce moment dans l'herbe fut des plus délicieux, vous avoir senti jouir ainsi au plus profond d’elle était magnifique, la jouissance est bien différente quand vous lui faites l’amour de cette façon. Passage interdit pour certains, source de plaisir pour d'autres. La force des sensations est multipliée. Elle a aimé que vous la preniez de la sorte, avec force, et les quelques mots obscènes que vous lui avez glissés lui ont fait bien plus d'effet qu’elle ne l'aurait cru, les petites claques sur ses fesses également.

Vous êtes bien, si bien, allongés là dans cette herbe encore fraîche, quelques rayons de soleil vous réchauffent au travers des chênes. La vie va reprendre son cours. Elle ne sait même pas si des promeneurs vous ont vu, à vrai dire ça lui est égal car elle, elle ne les a même pas remarqués…

 

© Julie Timorées, textes déposés ©

Écrire commentaire

Commentaires: 13
  • #1

    BERTHON (dimanche, 28 mars 2010 22:46)

    vraiment trés fort et intense...
    je l'ai lu en bonne compagnie, ou plutôt nous l'avons lu! Et l'excitation provoquée nous a emmené dans les draps pour aller plus loin dans nos sensations...
    Merci Julie!
    Olivier

  • #2

    Julie Timorées (mercredi, 31 mars 2010 13:52)

    Bonjour Olivier,

    Bienvenu ici, je suis ravie d'apprendre que tu m'as lu "accompagné"
    Il est agréable de savoir que mes mots vous ont un peu influencés, vous guidant sur les chemins du plaisir...

    Je suis heureuse que tu m'aie suivit ici tu sais, tes mots me font plaisir, merci et à bientôt!

    Julie...

  • #3

    Rosebud (mercredi, 31 mars 2010 15:30)

    Cela donne vraiment envie d'aller se promener en galante compagnie !
    Votre style est original, en vous accordant comme nous, le rôle de spectateur, pour ne pas dire voyeur ...
    Vos mots sont délicieusement imagés et je ne regrette qu'une chose. Que cela ne soit ni vous, ni moi ...
    Au plaisir chère Julie.

  • #4

    Julie Timorées (vendredi, 02 avril 2010 18:17)

    Re-bonsoir Rosebud,

    Je constate que vous n'avez pas perdu de temps pour revenir me lire
    Mon style et moi apprécions votre commentaire. C'est un plaisir pour moi de savoir que mes mots parviennent à vous renvoyer des images tout en vous faisant rêver un peu.

    Quant aux regrets, ils sont inutiles ;)

    A bientôt peut être et merci encore de votre passage au cœur de mon Antre!

    Julie...

  • #5

    séb.... (mardi, 11 mai 2010 17:15)

    J'ai ressenti jusqu'à la fraicheur de l'herbe, tant ces moments sont bien décrits. On se prend à rever.....

  • #6

    Julie Timorées (lundi, 17 mai 2010 15:46)

    Bonjour séb,

    Je suis heureuse de te retrouver ici, merci de m'avoir suivit.
    Si je t'ai fait rêver un peu alors c'est la preuve que mes mots t'ont un peu transporté et ca c'est le plus beau des compliment, merci & à tout bientôt :D

    Julie...

  • #7

    Steve (vendredi, 11 février 2011 10:22)

    Coucou,
    Tu as vraiment une très belle écriture.
    Les images nous viennent à l'esprit lorsqu'on te lit.
    Bravo,
    Continue ;-)

  • #8

    Julie Timorées (mercredi, 16 février 2011 14:09)

    Bonjour Steve,

    Merci de ton petit mot ici, j'en suis ravie et j'espère continuer à faire se dessiner bien des images dans l'esprit de ceux qui passent me lire ;-)

    De mon côté, je te souhaite une très jolie route sur Akamusic!

    Au plaisir :-)

    Julie...

  • #9

    chantal dans (vendredi, 12 août 2011 19:18)

    comme d'habitude jolie Julie, très beau et ma foi ......très excitant, bizz :)))

  • #10

    Julie Timorées (jeudi, 24 novembre 2011 13:52)

    Chantal,
    C'est toujours un plaisir de ravir tes sens!
    Merci
    Bise à toi :))

  • #11

    seve rine (mardi, 20 mars 2012 23:52)

    superbe!!!!

  • #12

    Lola (mercredi, 20 mai 2015 19:20)

    Bj, je suis Lola du site www.dialogue69.com
    J'ai bcp apprécié la lecture de ton récit. Tu as bcp de talent.
    N'hésites pas à publier tes récits sur mon site www.dialogue69.com
    Des auteurs indépendants y publient des histoires sexes, des récits érotiques comme les tiens.
    Bises

  • #13

    brugard (vendredi, 03 juillet 2015 15:03)

    c'est sublime!Seule une femme peut écrire ceci!
    Merci de nous le faire partager!

 

Le préservatif est rarement présent dans mes récits mais il est très important de toujours vous protéger!

TOUJOURS !