Un été avec lui...

Juillet débute et l’été est enfin là ; comme chaque année je vais enfin quitter ma région natale, fuir Paris et sa morosité pour rejoindre le sud. C’est là bas que je vais retrouver ma grand-mère et une bande d’amis que je me languis de revoir depuis l’an dernier, depuis fin août pour être exacte.

 

10 mois déjà que je suis revenue ici pour enseigner, 10 long mois de frustration, une éternité de manque de Toi!

Toi, celui que j’aime.

Sans cesse et depuis l’été de mes 13 ans tu envahis mes pensées... Tu pénètres mes rêves et fait fourmiller mon imaginaire de la plus jolie des façons. J’aime tout ce que tu éveilles en moi.

Pourtant, c’est à peine si tu sais tout ce que je ressens pour toi. A moins bien sûr que tu ne me caches l’attirance qui sévit également en toi.

 

Ton regard a tendance à me laisser penser que c'est le cas, mais pas tes gestes. Tes paroles prêtent souvent à confusion et me laissent rêveuse.

J’ai parfois la sensation qu’il y a comme une sorte de jeu entre nous. Il est fait de séduction et de non-dit ce jeu là. Pour nous protéger sans doute ou bien est ce afin de conserver au mieux cette douce ambiance sensuelle qui règne entre nous ?

A moins que cela ne soit un peu des deux…

J’aime que tu me laisses plonger au cœur de ton si charmant regard clair. Je m’y égare et c'est là que mon imaginaire s’empare de mes pensées. Il prend le pouvoir…

Dans cet univers parallèle ma peau oserait aller à la découverte du contact charnel de la tienne. Ton corps me tente tout autant que ton regard, que ton sourire et que tes mots, tout me plaît en toi...

Tu m'attires irrémédiablement, à ta simple vue, en ta seule présence, mon corps bascule dans l’antre du désir. Mon cœur s’emballe et palpite. Je deviens alors le désir et toi ma tentation, charmante tentation.

 

Tu es là, juste en face de moi, tu me parles mais je suis comme hypnotisée par ton regard. Je t’entends et je t’écoute.... Tout à la fois j’imagine tes mains qui me découvrent et tes lèvres qui me savourent sans précipitation. Tu fais monter mon désir par cran et me rends impatiente.

 

Ta voix si troublante me ramène à la réalité. Je sors quelques instants à peine de ma douce torpeur pour te répondre avant de replonger au cœur de mes songes.

J’imagine ta main qui caresse le creux de mes reins et je rêve que tu m’embrasses sensuellement dans le cou.

Ton autre main me plaque tout contre toi avant de me faire pivoter. Tu désires que je te tourne le dos. Tes lèvres viennent prendre possession de ma nuque. Je frémis, l’excitation monte encore d’un cran. Mon nectar a quant à lui envahit ma fleur depuis longtemps ; mouillant en abondance ma lingerie, je te désire si fort.

 

Tu me parles, je dois te répondre, sortir à nouveau de ma si troublante imagination. Juste une fraction de seconde puis à nouveau me fondre en rêve sous la chaleur de tes baisers. Tu me les offres sans restriction en parcourant chaque millimètre carré de mon corps. Je te fais face et je plonge mon regard dans le tien à la façon d’un défi tout en caressant du bout de mes doigts ton torse bronzé aux muscles secs. Mes mains s’attardent sur tes tétons très réceptifs qui durcissent sans délai sous cette caresse prometteuse. Je remonte vers tes épaules et frôle ton cou avant de redescendre lentement le long de tes bras. Je t’enlace, t’attire à moi et t’embrasse avec volupté, tu ne me résistes pas et semble même plutôt apprécier.

Je m’abandonne à ce doux baiser qui a une divine saveur. Nos corps se rapprochent et se resserrent, ils s’emmêlent si naturellement…

 

Mais tout cela n’est qu’imaginaire et j’ai toujours mon regard dans le tien. La petite table du bar qui permet ce tête à tête nous sépare. Mais peut être que ton imaginaire te fait également voyager là, tout près de moi, tout contre moi… comment savoir ?

Pourquoi savoir ? Ne pas savoir, voilà de quoi est fait cette « relation » si complice au demeurant et si agréable également.

Ne pas savoir…..mieux vaut ne pas savoir et rêver encore!

Comme à chaque fois nous nous séparerons sans que rien ne se passe, si ce n’est dans mon petit esprit épris de toi. Et dans le tien peut être?

Si je me glisse en lui pour prendre un temps possession de toi alors tout sera différent.

Je pense qu’alors je te ferais me dire l’attirance que tu ressens toi aussi mais que tu t'interdis de m'avouer. Tu éprouves sans doute une certaine retenue qui t’empêche d’agir afin de ne pas briser ce rêve et notre relation si particulière. Je trouverais cela très touchant, très excitant également.

Je me dirais alors que les émotions sont partagées et dans le fond c’est ce qui fait toute la beauté de cet échange que j’aime tant partager avec toi.

Tu m’obsèdes et me possèdes mais dans mes rêves seulement. Réalité rêvée ou rêve qui devient réalité ? Ma préférence va à la deuxième possibilité mais je n’ai pas de choix à faire puisque ce n’est qu’un rêve. Un joli rêve, blotti juste là au creux de mon imagination si fertile.

 

L’été va être magnifique, nous passerons de nombreux bons moments seuls tous les deux ou en bande. De jolis souvenirs vont venir se graver dans ma mémoire et la complicité sera au rendez-vous, elle l’est presque toujours entre nous.

Fin août je vais reprendre le chemin de la capitale pour retrouver mon joli petit appartement et ma vie de prof trentenaire célibataire.

Tout au long de l’année de belles émotions, des tas de sourires troublants et des jeux de regards me reviendront sans cesse à l’esprit pour me faire encore rêver.

 

Si tu savais le nombre de fois où la jouissance s’est emparée de tout mon être durant mes plaisirs solitaires, en pensant à toi et seulement à toi.

Si tu pouvais entendre tous mes cris de plaisirs et mes gémissements, ceux que je t'offre. Ils brisent le silence des lieux car je suis seule et que tu ne me fais pas écho, je le regrette et je te désire toujours autant, à chaque seconde, à chaque instant...

Julie Timorées, textes déposés, tous droits réservés

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Val' (mercredi, 21 novembre 2012 17:11)

    Julie c'est un beau cadeau et un moment d'évasion de vous lire ce texte et mon préférée et je vous félicite de votre belle écriture que j'apprécie beaucoup . Bien amicalement. Val'

  • #2

    Jérôme (jeudi, 14 mars 2013 17:00)

    Le temps d'une lecture j'ai été transporté dans cette histoire j'ai repensé à certains moments de ma vie où j'avais des milliers de scénario qui venaient à mon esprit et où je me demandais si la persone objet de tous mes désirs romatiques et érotiques avait les mêmes pensées. Parfois je fantasmais ses pensées envers moi...J'adore tes récits et je midentifie à eux. Bises

  • #3

    Julie Timorées (mardi, 28 mai 2013 18:48)

    Bonsoir :)

    @Val', merci beaucoup pour vos mots, vos compliments, c'est un réel plaisir pour moi :)

    @Jérôme, c'est tout à fait ce que je désire tu sais!
    Qu'à la lecture l'on puisse s'identifier à mes petites histoires, que l'imaginaire s'évade et vagabonde est pour moi le plus beau des compliments, merci mon cher :)

  • #4

    Lola (mercredi, 20 mai 2015 19:19)

    Bj, je suis Lola du site www.dialogue69.com
    J'ai bcp apprécié la lecture de ton récit. Tu as bcp de talent.
    N'hésites pas à publier tes récits sur mon site www.dialogue69.com
    Des auteurs indépendants y publient des histoires sexes, des récits érotiques comme les tiens.
    Bises

Le préservatif est rarement présent dans mes récits mais il est très important de toujours vous protéger!

TOUJOURS !